Association Nationale des Eleveurs d'Anes et de Mulets des Pyrénées


APY
Association nationale, ânes et mulets des Pyrénées

L'âne des Pyrénées :

Sa robe est sombre : seuls le tour des yeux, du nez et les dessous sont blancs.
Son allure est énergique, l'il est vif, les oreilles mobiles et plantées haut sur la tête !
On peut distinguer deux types originels :
Le type Gascon : ce sont des animaux de taille comprise entre 1,2 et 1,35 m., d'aspect trapu, essentiellement utilisés au bât et à l'attelage.
Le type Catalan : de taille supérieure à 1,35 m., d'aspect fin et élégant et d'ossature légère, utilisé aussi pour ses aptitudes mulassières.

Le mulet des Pyrénées :

Cet hybride vigoureux allie la sobriété de son père (âne des Pyrénées de grande taille) à la force de sa mère : jument bretonne, Percheronne, Anglo-arabe, Mérens ou Castillonnaise.

Les utilisations actuelles :

La valorisation de l'âne des Pyrénées passe actuellement par le tourisme et la randonnées avec âne de bât. Un âne des Pyrénées porte facilement 50 kg de barda, ce qui représente tout le nécessaire de camping en autonomie pour plusieurs jours, dans des conditions de confort inaccessibles aux randonneurs bipèdes ordinaires !
Certains pratiquent avec bonheur l'attelage de loisir et de compétition : l'APY s'est classé en tête des catégories 3 ans et 4/5 ans au premier concours national d'utilisation.
Mais d'autres pistes sont aussi explorées : débroussaillage, animal pédagogique, lait d'ânesse et produits cosmétiques dérivés
Le mulet, selon son gabarit, se prête à diverses utilisations : bât, attelage, traction en agriculture, selle (endurance notamment).

L'histoire de notre association, en quelques dates

Après des siècles de bons et loyaux services, l'âne des Pyrénées a failli disparaître, victime de la mécanisation agricole de l'après guerre.
Vers 1992, quelques passionnés se sont inquiétés de la raréfaction de ces animaux, et ont décidé d'agir pour sauver un animal injustement négligé :
1994, constitution de l'Association des Eleveurs d'Anes des Pyrénées.
1997, la race asine des Pyrénées est reconnue officiellement par le Ministère de l'Agriculture.
2000, pour mieux cadrer aux structures administratives, l'association nationale évolue vers une fédération et des associations régionales sont créées : les adhérents des associations régionales sont aussi adhérents de l'association nationale, sans cotisation supplémentaire.
2005, les mulets des Pyrénées sont reconnus.
2007, les statuts sont modifiés, le sigle est simplifié : APY au lieu de ANEAMP.

Nos objectifs : Aider les hommes et les ânes des Pyrénées !

Réunir et représenter les éleveurs, utilisateurs et amateurs d'ânes et mulets des Pyrénées. Former et informer nos adhérents.
Favoriser l'élevage des ânes et mulets des Pyrénées : reproduction, éducation, utilisation.
Assurer la promotion des produits de l'élevage.

Nos actions :

Gestion du stud-book, livre généalogique de la race, en partenariat avec les haras nationaux.
Organisation de concours d'élevage locaux et de la finale nationale.
Promotion de notre race sur les manifestations régionales et nationales, (foires et salons).
Organisation de concours d'utilisation et de labels loisirs bât et attelage ( épreuve de maniabilité).
Organisation de randonnées conviviales, initiation pour de nouveaux adhérents.
Animation d'un site internet
Publication d'un bulletin de liaison semestriel.





Description morphologique - Standard de la race :

 Idéal recherché  Défauts

Robe :
Noir brillant, noir "mal teint", bai foncé, bai châtain.
Les robes les plus soutenues devront être préférées.
Le pourtour des yeux (lunettes), le bout du nez, les aisselles, le ventre, l'intérieur des membres sont décolorés.
La zone tangente entre les deux couleurs est souvent nuancée de roux.
Le poil d'été est ras sauf jusqu'à l'âge de 2 ans (bourre).
La peau est très fine.

Croix de Saint-André, zébrures, raie de mulet.
Gris, pie, isabelle, gris souris, tourterelle.
Animaux "bouchards" (nez et ventre noir).

 

Poil d'adulte long et frisé.


Taille au garrot :
Petites tailles :
1,20 m minimum - 1,35 m maximum
Grandes tailles :
au-dessus de 1,35 m sans limite supérieure
 Taille inférieur à 1,20 m

Tête :
Face assez large et osseuse (sèche).
Profil du chanfrein rectiligne ou mieux concaviligne.
Oreilles longues, portées fièrement en avant, plantées sur le sommet du crâne, garnies de duvet parfois débordant chez les entiers.
Le sommet de l'oreille peut parfois se retourner de manière convergente.
La bouche est large, bien fendue, aux lèvres fermes.
L'arcade sourcilière est légère, l'oeil expressif, vif, grand et à fleur de tête.
Les naseaux sont bien ouverts.


Tête étroite, tête trop forte, tête busqée, bout de nez fuyant

Oreilles clabaudes, plantées bas.
Poils des oreilles trop abondants.

Lèvres pendantes, bouche peu fendue
Arcade chargée.
Naseaux Pincés.


Milieu :
La ligne du dessus est parfaitement musclée, rectiligne, le garrot peu prononcé, le rein large et fort, parfaitement soudé à la croupe.
La côte est assez ronde, donnant un milieu relativement cylindrique et longiligne.
Toutefois, certains sujets, surtout dans les petites tailles, se présentent sous un modèle plus trapu et plus descendu (type gascon).
Dos ensellé, rein décroché, rognon haut.

Encolure :
Longue, le bord supérieur comme inférieur doivent être droits et parfaitement musclés.
Encolure trop brève (la tête dans les épaules)
Encolure de cerf

Poitrail :
A tendance plate, on le recherchera le plus éclaté possible.
Animal "sans bricole", plat

Croupe :
A tendance brève et rabattue, la hanche est parfois saillante (cornue). On recherchera le maximum de longueur et d'éclatement dans le bassin.
La cuisse est longue et descendue.
Certains sujets, particulièrement dans les petites tailles, peuvent présenter une croupe ronde et pleine (type gascon).
Croupe trop courte
"Cul en amande" (pointu)
Cuisse "grenouillarde" (décharnée)

Membres :
Les jointures doivent être accusées, le genou et le jarret larges autant que possible et les membres bien dirigés, les avants-bras et bas de cuisses fournis.
Le sabot doit être suffisamment large, le pâturon suffisamment long, les tendons secs et détachés.
Animaux grêles (montés sur des allumettes)
Sabots encastelés, "pinçards", piqués, pieds-bots


Contacts :

Association Nationale des éleveurs d'ânes et de mulets des Pyrénées
Président : Thierry Rabier
64400 Estos
Tél 05-59-39-22-50
rabier.estos@free.fr


Secrétariat : Pierre-Yves Pose
Tél 05 59 34 88 98
l@garbure.net