Soulages-Bonneval, en Aveyron

Il manquait un élève à la rentrée 2002 pour avoir deux instituteurs et deux classes, alors qu'on prévoit en 2003 de nombreux enfants supplémentaires...

Les parents d'élèves ont donc emmené un bourricot pour compléter l'effectif !!!

L'âne Nanon venait de la ferme d'accueil de Raymond Capoulade "Le Grenier de Capou"

Humour bien peu goûté par l'inspecteur d'académie...

Mais bravo à l'initiative.

Picoti, picota, notre école restera !

 


Retour au Coup de Coeur